Halte aux Marées Vertes

LANGOAT mardi soir 26 avril soir comme si vous y étiez, au travers des deux vidéos, le texte de notre interventio et le communiqué de presse du collectif

Les vidéos

Les "plaidoiries" (57 min) : https://www.youtube.com/watch?v=tjSMh5SDjyw

Le "rendu du jugement" et la tentative d'intervention du maire (32 mn) : https://www.youtube.com/watch?v=9wISdFFHih8

Les points forts 

L’intervention de « l’ avocate de la défense » (Halte Aux Marées Vertes) se situe dans la 1ère vidéo, de 46 mn à 56 mn.

Le texte de notre intervention 

Le témoignage particulièrement intéressant et poignant d’un éleveur de cochons en plein air 
(a souhaité resté anonyme, texte lu par un tiers)
1ère vidéo, de 2mn15 à 7mn25.

Ne manquez pas la remarquable vidéo de synthèse (images et commentaires) du Canard réfractaire

Retrouvez la video sur Youtube

Altercation avec le maire de Langoat : pour comprendre le contexte difficile, il faut savoir que le maire, exploitant à la retraite, était jusque début avril président de la section locale de la FDSEA et que son fils, éleveur de lapins épinglé par une vidéo de L 214 !! est responsable des JA 22. De plus, l’épouse du maire est de la même famille que l’exploitant visé (Le Damany). M. Delisle a fait venir tout son conseil municipal et a démarché d’autres maires ainsi que M. Marc le Fur, le député des cochons. Beaucoup d’écharpes tricolores en défense de l’élevage intensif donc et un rassemblement organisé par la FNSEA, à la même heure, sur le site de l’exploitation visée.

Il faut aussi savoir que M. Deslisle a commencé par très mal accueillir le collectif, refusant avec une satisfaction affichée (sourire aux lèvres) que nous puissions nous installer dans un endroit plus adapté à la prise de parole (des gradins en pierre près de la mairie). Retour de bâton en quelque sorte, il a aussi été très mal accueilli lorsqu’il voulu prendre la parole. Il a fini par apporter la sono de la mairie mais a dû finalement renoncer lorsque la fanfare est venue couvrir ses paroles creuses. De notre côté, nous n’avons pas cru un seul instant qu’il nous serait possible de  prendre la parole devant les agriculteurs réunis sur le site de l’exploitation


Conclusion

En ce jour de semaine (peu propice à la mobilisation), le collectif d’associations opposées à l’usine à cochons de Langoat a réussi une nouvelle très belle démonstration de son opposition à l’élevage industriel breton mortifère, pour un élevage agro-écologique respectueux du vivant :  par le nombre de participants et par la pédagogie du procès fictif. La presse locale a fait profil bas et la part belle à la contre-manifestation mais il reste que nous avons fait le buzz ! ! !

 L’hebdo local Le Trégor en a fait sa une, avec le titre « Deux mondes s’affrontent » et a consacré ensuite une page aux opposants et une page aux exploitants venus défendre l’agro-industrie.

 Bel article de l’hebdo Politis sur cette action, signé de Vanina Delmas :

https://www.politis.fr/articles/2022/04/un-proces-en-plein-air-contre-les-fermes-usines-bretonnes-44359/


 Communiqué du collectif après le rassemblement

Admin2 - 01 mai 2022 à 10:47

Cet article ne reçoit pas de commentaire.

Gérer les cookies

Ce site utilise des cookies nécessaires à son fonctionnement, ils permettent de fluidifier son fonctionnement par exemple en mémorisant les données de connexion, la langue que vous avez choisie ou la validation de ce message.



Consulter les mentions légales