Halte aux Marées Vertes
29 janvier 2020 à 07:52
photos_montage/mareesvertes_logo.jpg

 

Décès de Thierry Morfoisse
Décès de M. Auffray
Dans les medias
H2S et marées vertes

Les algues vertes en putréfaction ça pue, mais pas seulement :

Ce tableau en document plus lisible

 

 

Décès de Thierry Morfoisse

Jugement du tribunal des affaires de sécurité sociale du 14 juin 2018

Lettre ouverte à la famille de Thierry Morfoisse (2/5/2018)

  • Extrait : " Qu'il est dur d'entendre encore et toujours malmener son défunt fils ou son défunt père, de le voir le voir qualifier de malade cardiaque chronique sujet à de constants maux de tête, dans le seul but de rejeter tout lien de causalité entre le décès de Thierry et son activité professionnelle.

    L’accusation de l’a pas seulement tué en l'envoyant respirer quotidiennement l'hydrogène sulfuré qu'il transportait dans son chargement de marées vertes jusqu'à la décharge de Lantic, elle lui inflige une double peine en niant l’asphyxie. ..."

Lire aussi à propos du décès de M. Morfoisse l'article de l'Obs (18/5/2017)

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail, reportage de FR3 (2018)

 

Article du journal Le Monde : Danger des algues vertes : le grand déni (28/4/2017)

 

 

Décès de M. Auffray

Nouveau (18/7/2019)

La famille a décidé de saisir le tribunal administratif de Rennes, dans le but de faire reconnaître la responsabilité de l’Etat et des collectivités locales. Un recours a été déposé jeudi 18 juillet 2019.

Communiqué de presse de scientifiques (18/12/2016)

  • Extrait : " Le communiqué, publié par le procureur de la République, le vendredi 9 décembre, contient trois informations importantes :

    1. l’autopsie du jogger n’a décelé aucune maladiequi aurait été méconnue : il était donc bien en excellente santé, jusqu’à son décès soudain ;

    2. par contre, l’autopsie a montré un œdème du poumon, ce qui est habituel lors d’une intoxication au sulfure d’hydrogène ;

    3. enfin, de nouvelles mesures du sulfure d’hydrogène dans les vases du Gouessant -apparemment effectuées sur le lieu du décès -ont montré que le simple fait de les remuer peut entrainer des concentrations très élevées, supérieures à 1 000 ppm, mortelles en quelques minutes.

    Ces 3 informations sont des signes concordants d’une intoxication aigüe au sulfure d’hydrogène. ..."

 

Mort d'un jogger à Hillion, reportage de FR3, novembre 2016

 

Gouessant estuaire toxique (10/9/2016)

Lettre à M. le Maire d'Hillion (9/2016)

  • Extrait : " Monsieur le maire,

    nous apprenons par voie de presse dans l’hebdomadaire le Penthièvre que vous déplorez la mauvaise image qui est donnée de la commune d’Hillion dont vous êtes le premier magistrat. Vous faites reproche aux médias et aux associations environnementales d’en être responsables. C’est au titre de ces dernières que nous vous répondons.

    Que l’image d’Hillion pâtisse du décès accidentel d’un jogger dans une vasière où sont morts déjà en 2011, 36 sangliers, c’est un fait en soi. Mais à qui la faute ? ..."

Article du journal Zatopek n°42 : Les algues tueuses ont-elles encore frappées (05/2017)

 

Dans les Medias

Dans l'émission C Politique (6/10/2019)

 

Sur France-Inter (10/1/2017)

 

Reportage Thalassa sur la toxicité des algues vertes (2015 mais c'est la qualité Thalassa !)

 

H2S et marées vertes

Constat d'huissier prouvant le dégagement d'H2S dans les dépôts d'algues et les vases (2011)

laitue demer

Pas encore de commentaire

Ou